ACTUALITÉS 

Préparer le déconfinement de l'agence
Quelques idées pour préparer le déconfinement de l'agence immobilière (version du 25 avril 2020)
Préparer l'agence au déconfinement.pdf
Document Adobe Acrobat [565.5 KB]

le 30 mars 2020

ORDONNANCE SUR LES VENTES IMMOBILIÈRES PENDANT LE COVID-19 : 

ordonnance 2020-306.pdf
Document Adobe Acrobat [503.0 KB]

août 2018

ÉVALUATION DES BIENS ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

Retrouvez ici notre proposition de méthode d'expertise des biens soumis à l'aléa de la disparition en raison des changements climatiques

Etude évaluation et changement climatique
Proposition de méthode en expertise immobilière
étude évaluation et changement climatiqu[...]
Document Adobe Acrobat [411.9 KB]

le 9 juin 2016

ÉTUDE DE MARCHÉ DU CABINET

Retrouvez notre étude de marché sur les loyers commerciaux des commerces de détail à Cherbourg-en-Cotentin:

 

https://www.linkedin.com/pulse/cherbourg-en-cotentin-commerces-retail-en-baisser-pour-lagallarde

LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LE CRÉDIT 2014/17/UE

Expertise de valeur et prêt immobilier

 

 

La directive européenne sur le crédit n°2014/17/UE a été transposée en droit français le 25 mars 2016 et entrera en vigueur (en ce qui concerne l’évaluation) à partir du 1er juillet 2016.

Avant la directive, le prêteur pouvant librement décider de faire évaluer ou non, le bien, en interne, par un agent immobilier ou un expert. La directive vient homogénéiser les pratiques en prescrivant que l’évaluation d’un bien se fait par expertise (interne ou externe) et ce, par une personne indépendante du processus de crédit ou de vente.

Cela vient mettre un coup d’arrêt à la pratique par laquelle il était demandé une attestation de valeur au professionnel qui avait négocié la vente ou à un de ses confrères.

Le but d’uniformiser la pratique de l’évaluation découle de l’extension du devoir de conseil du banquier institué par cette directive prudentielle.

On a pu assister au cours des dernières années à une forte volatilité des prix de l’immobilier et notamment des situations d’achat à prix de marché élevé et de revente à prix de marché très bas. L’expertise consiste en la détermination de la valeur vénale en dehors de tout facteur de convenance personnelle. C’est une appréciation objective du prix qui doit permettre au prêteur de déterminer la valeur hypothécaire et le ratio « Loan to Value ».

Cette prescription d’évaluation par les prêteurs revêt aussi l’importance de pouvoir apprécier la valeur de marché pour chaque bien ; car chaque bien est unique de par son état, ses caractéristiques juridiques, géographiques et fiscales.

Et enfin, le prêteur devra s’assurer de la compétence de l’expert évaluateur. La directive prescrit que soient appliquées les normes internationales. En France, il faudra donc faire appel à un expert certifié REV ou RICS. Cet expert devra remettre un rapport conforme à ces normes d’évaluation internationales.

En pratique, pour tout prêt délivré à compter du 1er juillet, le prêteur devra avoir fait évaluer le bien par un expert compétent. Il convient donc d’anticiper dès que possible l’expertise. Le donneur d’ordre sera le prêteur et sera le destinataire unique du rapport à moins qu’il soit convenu d’un pool bancaire pour le financement. Conformément aux normes internationales d’expertise, l’expert ne pourra transmettre ce rapport à un tiers (intermédiaire négociateur, acquéreur ou vendeur), sauf accord des parties. Les honoraires d’expertise devront être inclus dans le coût total du crédit.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Cabinet d'Expertise du Cotentin

Appel

Email